Bioprotect-B

Activité

La pauvreté́ et la dégradation des terres agricoles, ainsi que l’inaccessibilité des intrants agricoles de qualité́ (coût et disponibilité́) nuit à la production agricole nationale et dans l’ensemble de la sous région.

Le projet permet de développer la fertilisation des terres burkinabè grâce à l’utilisation d’intrants biologiques ; de mettre en place des unités rurales de compostage employant majoritairement des femmes ; de transférer des technologies simples et innovantes aux acteurs du monde rural ainsi que de sensibiliser les autorités burkinabè à la prise en compte des bio- intrants dans les stratégies de développement du secteur rural.

Impact

  • Inclusion des populations rurales dans une activité économique durable et création de 350 emplois pour les femmes
  • Contribution à la fertilisation des terres agricoles burkinabè

Découvrez le site de l'association